En détail

Protérozoïque


Définition:

la Protérozoïque, dont le nom est composé de deux mots grecs anciens et se traduit par "premiers êtres vivants", marque le début de la vie animale sur terre. Comme après le troisième éonothème Hadaikum et Archaikum du Précambrien, le Protérozoïque est divisé en trois sections, à savoir celles du Paléoprotérozoïque, du Mésoprotérozoïque et du Néoprotérozoïque. Cela a pris un total d'environ deux milliards d'années.

climat:

Le climat du Protérozoïque est caractérisé par des contrastes extrêmes caractérisés par une forte activité volcanique et un givrage global. Cette ère de géologie est dominée par deux grandes phases de glaciation qui ont marqué durablement la composition chimique de la croûte terrestre et de l'atmosphère. On trouve des traces de ces glaciations sous forme de dépôts de glaciers et de sédiments sur plusieurs formations, les plus anciennes étant de la région du Bouclier canadien. Cependant, ce n'est que dans la phase récente du Protérozoïque qu'une deuxième glaciation mondiale s'est produite, laissant sa marque sur une grande partie de l'Europe d'aujourd'hui. Il a été scientifiquement prouvé qu'il s'est produit il y a environ 850 à 600 millions d'années et a probablement conduit les scientifiques à discuter de la modélisation boule de neige-terre comme couvrant toutes les surfaces océaniques d'une épaisse couche de glace. Les scientifiques supposent que l'absence de précipitations et de fuite de gaz volcanique sur les continents a entraîné une forte augmentation du dioxyde de carbone dans l'atmosphère terrestre et par conséquent un réchauffement, c'est-à-dire un effet de serre. À partir de cela, on a appelé les formations de fer en bandes, qui ont été formées par un dépôt sédimentaire de fer enrichi en eau de mer.

géologie:

Les processus de tectonique des plaques étaient déjà bien avancés au Protérozoïque, car une consolidation des continents avait déjà eu lieu. On pense qu'au début du Protérozoïque, il formait déjà entre cinquante et soixante-dix pour cent de la croûte d'aujourd'hui. Le Kraton africain, sud-américain, nord-américain, australien, indien, d'Europe de l'Est, sibérien et catholique ainsi que le Bouclier du Groenland ont été créés par les phases de pliage au Protérozoïque. Dans le Mésoprotérozoïque, connu sous le nom de Rodinia, toutes les masses terrestres se superposent au supercontinent, mais ont commencé à se désintégrer il y a sept cent millions d'années. Son emplacement exact est encore très controversé parmi les scientifiques.

Flore et faune (plantes et animaux):

Il y a environ 2,1 milliards d'années, les premiers protozoaires ont colonisé la Terre au Protérozoïque. Les découvertes de fossiles confirment l'existence d'organismes unicellulaires eucaryotes tels que différentes algues et autres microfossiles végétaux dans ce qui est aujourd'hui le Michigan, où il y avait une formation de fer en bandes au Protérozoïque. Les résultats de la Chine montrent qu'il y a 1,7 milliard d'années, des formes d'algues de type tang ont colonisé le fond des mers peu profondes. Les eucaryotes sont déjà constitués de nombreuses cellules et d'un noyau, sont de taille macroscopique et nécessitent au moins deux pour cent de concentration d'oxygène atmosphérique pour la vie. Cela suggère que la teneur en oxygène dans l'atmosphère doit avoir augmenté avant même le début de la vie aérobie sur Terre. La propagation de ces créatures eucaryotes a culminé il y a environ six cent millions d'années. Les premières souches animales primitives telles que les annélides et les éponges se sont également développées au Protérozoïque récent. Cependant, l'effet Snowball Earth a conduit à une extinction de masse au Néoprotérozoïque, suivie d'une explosion de nouvelle vie animale au Cambrien.